Atelier doctoral d’Athènes : visite des archives

Le troisième jour de l’atelier « Repenser la Méditerranée » consistait en deux visites à deux des plus importantes collections d’archives d’Athènes: les Archives Générales de l’État à Psihiko et les Archives Historiques du Musée Benaki à Kifissia.

3-archivesLes archives à l’état brut au moment de leur arrivée aux Archives Générales.

Les jeunes chercheurs ont pu bénéficier d’une visite guidée dans les «arcanes » des deux institutions. Ils ont pu apprécier le travail minutieux et copieux, nécessaire avant que l’archive soit rendue prête-à-consulter pour les chercheurs.

Les Archives Générales de l’État conservent la majorité des documents publics de la période depuis la Guerre d’Indépendance grecque de 1821 et la fondation de l’État grec jusqu’à présent. Également, à Psihiko, on y conserve des dossiers des comités, des services et de diverses institutions qui n’existent plus. En même temps, les Archives Générales préservent des archives et des collections d’individus, des familles et des maisons commerciales privées, dotées d’une historicité remarquable. Leur but est la collection, la préservation, la restauration des documents, la collaboration avec les institutions administratives, ainsi que la diffusion de l’information importante pour la recherche historique et le développement culturel de l’État grec.

Les Archives de l’État, en tant qu’institution publique, conservent toute sorte de documents, manuscrits et imprimés, des dessins d’architecture, des cartes et des gravures etc. Une partie importante de la collection est consacrée aux dossiers judiciaires qui contiennent des décrets politiques, tribunaux et des documents administratifs datant de 1826 jusqu’à présent.

La visite consistait en un tour de l’établissement et à la présentation par les restaurateurs des diverses activités liées à la préservation des documents, jusqu’à ce qu’ils deviennent accessibles aux chercheurs et à tout personne concernée.4-restauration-archives

Présentation du travail de restauration des Archives Générales de l’État, à Psihiko.

Après une pause-déjeuner le groupe a visité les riches Archives historiques du Musée Bénaki, qui fonctionnent depuis 1955. Le matériel des Archives provient principalement de la collection personnelle d’Antonis Bénakis, le fondateur du musée et membre d’une famille puissante méditerranéenne de la fin du XIXe siècle. La collection initiale fut aussi enrichie ultérieurement par des dons d’archives privées. Mettant l’accent sur l’histoire de la nation grecque, les archives couvrent trois siècles de vie politique, économique et sociale. Une partie assez importante se réfère à la Guerre d’Indépendance de 1821, aux sociétés secrètes, aux clubs philhellènes et aux ordres militaires.

Tout autant remarquable est la collection sur la Résistance pendant la IIe Guerre mondiale, qui projette les expériences personnelles des participants aux organisations résistantes. Les Archives historiques conservent, en plus, des documents de la vie intellectuelle et culturelle grecque. Depuis 1994, le Département des archives historiques du Musée Bénaki s’est installé à Kifissia, à la maison de la célèbre écrivaine Pénélope Delta (sœur d’Antoine et fille de Emmanouil Bénakis). L’historien Tassos Sakellaropoulos, qui fait partie de l’équipe scientifique du département historique, a guidé les doctorants, en expliquant les activités du Musée à travers les documents et objets conservés et exposés.

Crédits photographiques pour le billet : © Ourania POLYKANDRIOTI


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *